VOIX DU PLANTEUR
Site agricole Site agricole Site agricole Site agricole Site agricole Site agricole Site agricole

Planteurs de manioc et pisciculteurs: 200 acteurs formés à Daloa

66

- VOTRE PUB ICI-

Abonnez-vous à notre newsletter

- VOTRE PUB ICI-

Abonnez-vous à notre newsletter
Listen to this article

200, c’est le nombre de planteurs de manioc et de pisciculteurs qui ont bénéficié d’une formation suivie d’une installation en vue de fonctionner comme une véritable entreprise dans le cadre de l’entrepreneuriat agricole et de création de chaine de valeurs.

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/16505-affaire-augmentation-des-tarifs-des-forfaits-internet-et-appel-lartci-dit-sa-part-de-verite

L’organisateur de cette formation des planteurs de manioc et pisciculteurs sur l’entrepreneuriat agricole est le Fond de Développement de la Formation Professionnelle (FDFP). C’est la salle de conférence de la Préfecture de Daloa qui a été choisie, pour la circonstance, pour abriter cette formation des planteurs de manioc et pisciculteurs dans le Haut Sassandra.

Pour la Région du Haut Sassandra, ce sont le manioc et la pêche qui ont été choisis pour cette formation sur l’entrepreneuriat agricole. En effet, selon le chef d’antenne du FDFP, Kouassi Konan, cette activité de formation consiste à prêter mains fortes à ces différents animateurs de ce secteur d’activité afin de rendre leurs activités professionnelles efficace.

L’objectif est de leur permettre d’agir en transversale de sorte à créer la chaine des valeurs. Pour  Joseph Kaudhis, directeur général du Centre Africain de Management et de Perfectionnement (CAMPC) « le manioc est un aliment de grande consommation en Côte d’Ivoire. Malheureusement, la production reste encore insuffisante.

Il s’agit donc de faire en sorte que la production puisse s’accroitre davantage. Notre intervention se situe au niveau de la formation, de l’accompagnement et de la transformation face au défi de la conservation. Le manioc est un produit difficile à conserver. L’objectif est d’emmener les producteurs à le transformer en d’autres produits  alimentaires. »

Pour Kra Vincent, directeur exécutif du Bureau d’études pour le développement et la promotion rurale « 90% de la consommation ivoirienne vient de l’extérieur. L’encadrement de ces deux partenaires consiste en la sensibilisation, la formation et le suivi des agriculteurs et éleveurs de poisson. »

Il faut noter qu’avant toutes ces interventions, le représentant du maire de la commune de Daloa et celui du président du Conseil régional du Haut Sassandra sont intervenus.

Lire aussi: https://voixduplanteur.info/firaa-le-riz-premier-poste-de-depense-alimentaire-en-cote-divoire/

Bamba Yaya, secrétaire général n°2, de Préfecture a représenté le préfet de Région. C’est dans une ambiance fraternelle, conviviale et chaleureuse que cette cérémonie a pis fin.

Charly Dekonty

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment