VOIX DU PLANTEUR
Site agricole Site agricole Site agricole Site agricole Site agricole Site agricole Site agricole

Fixation du nouveau prix du cacao : les paysans de l’USYPACI crient à une gestion très opaque et à la spoliation des paysans

157
Abonnez-vous à notre newsletter

- VOTRE PUB ICI-

Abonnez-vous à notre newsletter

- VOTRE PUB ICI-

Listen to this article

DECLARATION DE L’USYPACI SUITE A LA FIXATION DU PRIX DU CACAO A 1500 FCFA LE KG POUR LA PETITE SAISON, MARS A SEPTEMBRE 2024

Le mardi 02 Avril 2024 au 23ème étage de l’immeuble de la CAISTAB, le Ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières au cours d’une conférence organisée par le Conseil café-cacao (CCC) pour lancer la campagne intermédiaire du Cacao, a annoncé le prix bord champ fixé à 1500 FCFA le kg. Ce prix est, une fois encore, fixé sans la participation des producteurs, les premiers acteurs de la filière que nous sommes. Il reste en deçà des prix pratiqués par les autres pays producteurs, notamment le Cameroun, où il oscille depuis octobre 2023, entre 2000 et 5000 CFA le kg.

Selon le ministre, ce prix de 1500 CFA a été fixé sur la base de 60% du prix CAF qui serait de 2326 FCFA. Il est en augmentation de 50% par rapport au prix de la période précédente qui était de 1000 CFA le kg.

Ce prix de 1500 CFA, soulève les interrogations légitimes suivantes dans le monde paysan : (1) Alors que le prix international est de 10 000 $ la tonne au cours de ce mois, soit 6000 CFA le kg, sans le Fret et l’Assurance, le prix CAF, base de la fixation du prix en Côte d’Ivoire est de 2326 FCA.  (2) Après la suspension de la vente à terme en juillet 2023, quel est le nouveau système de commercialisation adopté par le Conseil Café Cacao ?  (3) Quelle est la part réservée à la stabilisation du prix bord champ pour mettre à l’abri les producteurs d’une évolution défavorable du prix CAF ?

En réalité, la gestion de la filière cacao est très opaque et ouvre grandement la porte à la spoliation des paysans. C’est face à la mobilisation des paysans et de leurs organisations syndicales pour dénoncer celle-ci que le Gouvernement et le Conseil Café Cacao ont fini par abdiquer en relevant le prix du cacao de 1000 FCFA à 1500 FCFA.

En réalité, ce prix de 1500 CFA, présenté comme une prouesse par le gouvernement et le Conseil Café Cacao, ne peut pas permettre au paysan de vivre de son travail.

Aussi, l’Union Syndicale des Paysans de Côte d’Ivoire (USYPACI) :

  • Dénonce la non association des paysans et de leurs syndicats dans la gestion de la filière en particulier lors de la fixation des prix ;
  • Rejette le prix bord champ de 1500 CFA le kg, parce que non rémunérateur et en deçà des prix pratiqués ailleurs dans les autres pays producteurs ;
  • Demande la juste application de 60% du prix CAF soit 3500 CFA par kg au moins ;
  • Appelle les paysans à la vigilance et à préparer avec elle la mobilisation permettant de lutter pour mettre en échec la politique de spoliation du Gouvernement et du Conseil Café-Cacao et l’adoption de mesures correspondant à leurs justes et légitimes intérêts.

Ensemble, et sans atermoiement nous vaincrons.

 

                                               Fait à Gagnoa le 09 Avril 2024. 

 

                                                                                Le Secrétaire Général 

                                                                                     Kouadio Emmanuel

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment